JOUR 40

JOUR 40

JOUR 40

Chère Maîtresse,
Aujourd’hui, j’ai vécu un rêve. C’était si doux… Et je m’endors ce soir des étoiles plein les yeux. C’est pour cela que je vous écris, c’est important : dites bien aux enfants que cela arrive vraiment, que les Cendrillons se transforment en princesses, que oui, il suffit d’en rêver pour le devenir ! Et cela marche aussi pour les petits princes. Alors voilà… Ce matin, je me suis levée tout excitée : c’était enfin le grand jour. Trois semaines que je l’attendais et que je devais sans cesse passer mon tour : ma première angine, celle de mon fils, ma seconde angine.. Je voyais à chaque fois mon mari sortir ravi et revenir détendu. Mais ce matin, tout allait bien : les petits oiseaux m’ont réveillée, j’ai sauté de mon lit, chanté devant mon placard, j’ai sorti ma tenue de lumière, un peu poussiéreuse mais si merveilleuse, et chaussé mes pantoufles de vair. A talon bien sûr, hauts, très hauts, il fallait fêter ça ! Ah maîtresse, quelle joie, aujourd’hui, je sortais ! J’ai quitté ma tenue ménagère, délaissé mon boulot, oublié les lessives, me suis coiffée, maquillée, j’ai même verni mes ongles. De nos jours, pas besoin de bonne fée, vous savez : quand on veut, on peut ! Et… j’ai ouvert la porte. Le soleil m’a éblouie comme une rivière de diamants, j’étais resplendissante. Je suis montée en voiture et je suis partie. PARTIE !
Sur le parking, le commun des mortels me dévisageait. J’étais telle Cendrillon qui arrive au bal. J’ai poussé la porte du supermarché. Les gens n’avaient d’yeux que pour moi. J’ai séduit les courgettes, ébloui les carottes, emballé les navets, rien ni personne ne me résistait. Arrivée à la caisse, j’ai tressailli… Un clocher sonnait les douze coups de midi. Hélas, il fallait ressortir, avant que ma Renault ne se transforme en poireau… Le rêve était fini… Mais j’en garde dans ma poche un petit jeton de caddie qui marquera ce doux moment à vie.

aurelietramier auteur peindrelapluieencouleurs vousreprendrezbienunpetitchou @edition_marabout @hachettefr instabook confinement parentsconfinés ecoleadistance parentsépuisés coronavirus coronaminus cheremaitresse chroniquedunemamanconfinée

Laisser un commentaire