You are currently viewing JOUR 43
 
Chère Maîtresse,
Au bal, au bal masqué, ohé ohé !

JOUR 43 Chère Maîtresse, Au bal, au bal masqué, ohé ohé !

JOUR 43

Chère Maîtresse,
Au bal, au bal masqué, ohé ohé ! A partir d’aujourd’hui, ici en Allemagne, les masques sont obligatoires dans les magasins ! Ce matin, séance d’essayage. « Maman, pourquoi on met un slip sur la bouche ? » J’arrête le plus petit à temps, au moment où il passe ses jambes dans les élastiques… « Mais non voyons ! » Montrons l’exemple : je mets le mien. En 30 secondes, j’ai chaud, je suffoque et je peste. Pour juillet, ça promet. Mais les voilà qui essaient, enlèvent, remettent, tripotent de leurs doigts pleins de je ne sais quoi, le mettent sur la tête… Côté hygiène, c’est parfait. Le plus petit, enfin masqué, écarte les bras en criant de joie: « Je suis un super héros ! » Et il part en volant tout autour de la chambre… Je ris. Ils rient. Nous rions…
Chère maîtresse, j’ai beau râler contre l’école à la maison, chaque jour qui passe me rappelle à quel point il est bon d’être ensemble. Ne pas être seuls face à la tempête, avoir des sourires, des rires, des disputes, des cris, des masques pris pour des slips et déjà tachés de chocolat… Partager ce moment ensemble, un temps dont ils se souviendront longtemps : « Tu te rappelles, Maman, de quand on portait des masques comme au carnaval ? Et quand tu étais la maîtresse et que tu faisais des erreurs en maths ? Tu te souviens, dis, des soirées cinéma qu’on faisait en semaine ? Des déjeuners crêpes ? Du camping dans le jardin et de l’école en pyjama ? » Les enfants voient des formes dans les nuages quand nous voyons la pluie, sautent à pieds joints dans les flaques d’eau quand nous les contournons, et se réjouissent de porter des masques qui font d’eux des super-héros quand nous suffoquons. Chère maîtresse, ce soir en relavant mes masques, j’ai une grosse pensée pour tous ceux qui effectuent cette traversée en solitaire et trouvent le temps si long, et en particulier les personnes âgées. Je leur envoie plein de sourires d’enfants cachés derrière des masques tachés…

aurelietramier peindrelapluieencouleurs vousreprendrezbienunpetitchou @edition_marabout @hachettefr masque coronavirus maclasseàdistance coronaminus parentconfiné

Laisser un commentaire