Saint-Nicolas

Chère Maîtresse, Il paraît que Saint-Nicolas est passé aujourd’hui dans la classe. J’ai récupéré mon fils les yeux tout ébaubis : « Maman, Saint-Nicolas est passé avec plein de chocolats ! » Puis il a tourné vers moi un regard entendu : « Mais tu sais, il avait un bouton derrière la tête ! » Saint-Nicolas a des pustules ? J’en reste sur les rotules. Et lui de rajouter : « C’est pour…

Continuer la lectureSaint-Nicolas

Si j’étais née cent ans plus tôt…

Chère Maîtresse, si j’étais née cent ans plus tôt, qu’aurait été ma vie ? Celle de mon mari ? Et celle de mes fils ? Comment ont survécu toutes ces mères de garçons, celles dont tous les enfants sont partis au front, et le mari avec, tant qu’on y est, parce que la guerre a tout pris, surtout le plus précieux… Comment ont-elles donc fait ces femmes qui attendaient en silence, sans nouvelles,…

Continuer la lectureSi j’étais née cent ans plus tôt…

Attention à la rédaction

Chère Maîtresse, Mon fils se moquant allègrement de moi quand je larmoie sur mes écrits, je l’ai mis au défi, un peu sottement dois-je dire, de vous faire pleurer avec sa prochaine rédaction… Bref, je me dois de vous prévenir, parce que c’est demain, et, comment vous dire… Je l’ai vu faire son sac… Vous savez qu’il lit beaucoup. Oui, oui, beaucoup, surtout Mortelle Adèle. Ne tergiversons pas, il prévoit de cacher une…

Continuer la lectureAttention à la rédaction

Chronique d’un machisme ordinaire

Chère Maîtresse, cela faisait longtemps, si longtemps que je ne vous avais écrit mais il m'est arrivé hier soir un incident que je voulais vous partager. Alors voilà. Hier, 21h, alors que je trépigne d'aller voir le match (évidemment, quand on est français à Munich, même sans être accro, on se laisse tenter..), je me retrouve embourbée dans d'obscurs problèmes de livraison de four avec un site d'électroménager bien connu. O rage, ô…

Continuer la lectureChronique d’un machisme ordinaire

Chère Maîtresse,du temps où l’on pouvait encore aller à l’école (ie avant-hier), mon fils me demandait souvent d’y emmener son jouet préféré.

Chère Maîtresse, du temps où l'on pouvait encore aller à l'école (ie avant-hier), mon fils me demandait souvent d'y emmener son jouet préféré. Et bien sûr, je disais toujours non. Il va être perdu, confisqué, il est trop encombrant. Ah, chère maîtresse, les temps ont bien changé! Je regrette cette joie du départ à l'école, ce sourire de l'attente pour entrer dans la classe, ce bonheur de se savoir rassuré parce qu'on a…

Continuer la lectureChère Maîtresse,du temps où l’on pouvait encore aller à l’école (ie avant-hier), mon fils me demandait souvent d’y emmener son jouet préféré.

Chère Maîtresse,école à la maison – le retour, jour 1.

Chère Maîtresse, école à la maison - le retour, jour 1.  Ici à Munich, les écoles viennent de refermer. Heureusement que cela ne dure que trois jours. Toute la nuit, j'en ai eu les mains moites. J'ai rêvé que j'étais coincée entre les pages d'un cahier de grammaire, mon futur n'était plus qu'un conditionnel et mon présent était très imparfait. A 7h30, je me suis réveillée en sursaut, mon fils était hilare à…

Continuer la lectureChère Maîtresse,école à la maison – le retour, jour 1.

Chère Maîtresse,cela fait bien longtemps que je n’ai pris la plume pour vous toucher un mot.

Chère Maîtresse, cela fait bien longtemps que je n'ai pris la plume pour vous toucher un mot. J'étais un peu débordée, et puis l'actualité m'a... choquée... retournée... déprimée... Quand j'étais petite, l'école était pour moi une grande source de joie. Les copines, les marelles, les vacances, les trappe-trappe dans la cour, les collants qui vrillent et les barrettes qui tombent. Et puis le collège est venu avec ses copains, ses amourettes, ses boutons d'acné…

Continuer la lectureChère Maîtresse,cela fait bien longtemps que je n’ai pris la plume pour vous toucher un mot.

JOUR 56

JOUR 56 Chère Maîtresse, Je n’ai pas tenu plus de deux jours, à croire que je ne peux plus me passer de vous… Mais enfin, c’est trop tentant… D’abord, parce que demain, c’est le 11 mai, celui que tout le monde attendait (la bisette à mon frère qui fête son anniversaire). Et comme dit l’adage, « en mai, sors quand il te plaît ! » Ensuite parce que pendant ce confinement, avec mon…

Continuer la lectureJOUR 56

JOUR 54

JOUR 54 Chère Maîtresse, Eh bien voilà, nous en approchons, de ce déconfinement… Un petit vent de liberté a frémi quand aujourd’hui a sonné la récré. Alors même si l’école ne reprend pas, même si je continue à jouer à la maîtresse, la surveillante, la cantinière et la prof de sport au moins jusqu’au 15 juin, il y a tout de même quelque chose qui me réjouit… Lundi, il y aura le grand…

Continuer la lectureJOUR 54

JOUR 53

JOUR 53 Chère Maîtresse, Ce soir j’ai l’humeur morose et rien de bien drôle ne me vient… Voilà, il paraît que l’école ne reprendra pas pour nous avant le 15 juin, et encore pour le petit il n’y aura rien. Alors je ne veux pas rentrer dans un débat stérile de pour ou contre l’école, il ne m’intéresse pas. J’ai seulement de la peine. J’ai de la peine pour mes enfants, pour tous…

Continuer la lectureJOUR 53

JOUR 51

JOUR 51 Chère Maîtresse, Ce matin, je reçois ce petit message affolé de mon fils en pleine vidéo-classe, alors que j’étais moi-même en call avec un client : « Mon iPad n’a plus de batrie [sic], je peux en avoir un autre ? » Ah, maîtresse, il est grand temps d’expliquer la vie à nos chers petits… Si la voiture n’a plus d’essence, on ne la change pas pour autant, non ? Eh…

Continuer la lectureJOUR 51

JOUR 50

JOUR 50 Chère Maîtresse, Après la philosophie chinoise et l’histoire égyptienne, voici que mon fils s’attaque aux poètes du XVIIe siècle… On n’arrête plus son appétit pour la culture ! Les vertus du confinement, qui l’eut cru ? Son dessin, croqué à la va-vite sur un cahier taché, c’est tout Boileau en fait ! N’est-ce pas évident ? « Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement et les mots pour le dire arrivent…

Continuer la lectureJOUR 50

JOUR 47

JOUR 47 Chère Maîtresse, Avez-vous remarqué comme les enfants ne se lassent jamais du comique de répétition ? Hier, mon fils se réveille avec une illumination… Il vient de comprendre la blague d’Astérix: mission Cléopâtre, récemment vu en famille afin d’éveiller nos enfants aux merveilles de l’Histoire. « C’est un mec qui s’appelle On, et qui a un phare… Eh bien, c’est le pharaon, ah oui, le phare à On ! Maman, j’ai…

Continuer la lectureJOUR 47

JOUR 46

JOUR 46 Chère Maîtresse, Les enfants ont l’art de se poser des questions essentielles. En ce moment, tous les débats familiaux tournent autour du port du masque. Où et quand, masque ou pas masque, telle est la question… Il y a ceux qui aiment, ceux qui n’aiment pas, ceux qui suffoquent, ceux qui s’en moquent. Il n’en résulte pas moins que le port du masque est ici obligatoire dans les transports et les…

Continuer la lectureJOUR 46

JOUR 40

JOUR 40 Chère Maîtresse, Aujourd’hui, j’ai vécu un rêve. C’était si doux… Et je m’endors ce soir des étoiles plein les yeux. C’est pour cela que je vous écris, c’est important : dites bien aux enfants que cela arrive vraiment, que les Cendrillons se transforment en princesses, que oui, il suffit d’en rêver pour le devenir ! Et cela marche aussi pour les petits princes. Alors voilà… Ce matin, je me suis levée…

Continuer la lectureJOUR 40