You are currently viewing Chère Maîtresse,

Comme je vous envie d’être toujours en maternelle!

Chère Maîtresse, Comme je vous envie d’être toujours en maternelle!

Chère Maîtresse,

Comme je vous envie d’être toujours en maternelle! Parce que vous voyez des visages,vous entendez des rires, et par les temps qui courent, qui peut encore se vanter d’avoir vu un sourire se promener en ville! 

Moi qui ai toujours tant aimé me déguiser, j’avoue en être un tantinet lassée. 

C’est vrai qu’au bal, le masque est sur les yeux. Aujourd’hui on innove, on le met sur la bouche, on salue par erreur les gens que l’on ne connaît pas, mais on s’en fiche pas mal, ils ne nous reconnaissent guère. Surtout  par -3, avec bonnet et écharpe… La sortie d’école est un rassemblement de masses encapuchonnées, masquées et gantées dont on ne devine même plus le moindre bout de nez… Les Esquimaux n’ont qu’à aller se rhabiller.  

Chère maîtresse, si vous saviez comme les adultes s’ennuient et envient les enfants d’avoir encore une vie… Pour en sortir, on peut être créatif… La sortie d’école en deviendrait presque une heure sadique, mais bon, on s’amuse comme on peut quand on est confiné… Saluer une inconnue  ostensiblement pour voir son air perdu, voir ses yeux s’éclairer comme si elle nous reconnaissait, lui faire un signe de la main, de toute façon elle n’osera pas s’approcher, surtout si à cet instant votre bambin tousse opportunément.

Ah, chère maîtresse, mon royaume pour un sourire… Je crois bien que je vais me reconvertir en dentiste… Pour voir des dents tout le reste de ma vie!

aurelietramier peindrelapluieencouleurs confinement coronavirus instabook bookstagram chroniquedunemamanconfinee masque