You are currently viewing JOUR 47

JOUR 47

JOUR 47

Chère Maîtresse,
Avez-vous remarqué comme les enfants ne se lassent jamais du comique de répétition ? Hier, mon fils se réveille avec une illumination… Il vient de comprendre la blague d’Astérix: mission Cléopâtre, récemment vu en famille afin d’éveiller nos enfants aux merveilles de l’Histoire. « C’est un mec qui s’appelle On, et qui a un phare… Eh bien, c’est le pharaon, ah oui, le phare à On ! Maman, j’ai compris ! » Il se précipite dans la chambre de son frère, 4 ans : « Le mec il s’appelle On, et il a un phare, c’est le pharaon… » Bon public, le petit frère rit de bon cœur, aucune idée de qui peut être ce pauvre gars dans son phare mais il négocie contre son enthousiasme de se faire prêter une voiture. Visite chez le moyen : le pharaon… Ah oui, ça commence à tourner en boucle là, pire qu’un disque rayé. C’est merveilleux à quel point les enfants ne se fatiguent jamais…Dans l’après-midi, je l’entends appeler son meilleur copain : « Le mec il s’appelle On ». Oui, je sais, et il a un phare… Le copain rit franchement, je ris jaune. Mais qui a eu l’idée de lui montrer ce film ? Bien nous en prendra de vouloir les initier à l’histoire, je n’en peux plus, il pleut et on est confiné, je ne peux même pas l’envoyer dans le jardin raconter sa blague au fraisier… Et ça continue, sur les dessins, dans le bain et au téléphone avec un autre copain, le pharaon me tape sur le système, je fais une allergie à l’Egypte, l’Histoire, Christian Jacq et tout ce qui s’y rapporte ! Le soir qui tombe est comme un phare dans ma nuit… On en voit le bout… Je range discrètement Les Visiteurs, autre grande plongée dans l’histoire prévue pour la semaine prochaine. Après le Pharaon, je ne repars pas sur une semaine de « Okééééééééé », ce ne serait pas mauvais, ce serait très mauvais…

aurelietramier peindrelapluieencouleurs vousreprendrezbienunpetitchou feelgood asterixetcleopatre phare lesvisiteurs filmdanthologie christianjacq egypte @edition_marabout