You are currently viewing JOUR 51

JOUR 51

JOUR 51

Chère Maîtresse,
Ce matin, je reçois ce petit message affolé de mon fils en pleine vidéo-classe, alors que j’étais moi-même en call avec un client : « Mon iPad n’a plus de batrie [sic], je peux en avoir un autre ? » Ah, maîtresse, il est grand temps d’expliquer la vie à nos chers petits… Si la voiture n’a plus d’essence, on ne la change pas pour autant, non ? Eh bien, pareil pour la tablette… Mon enfant, tu vois le petit fil, là ? Tu le prends et tu le branches. Et puis, le dictionnaire est sur ton bureau. Tu pourras recopier dix fois le mot « batterie », instrument dont tu joues et qui t’a semble-t-il tapé sur la tête… Alors voilà, au début, j’ai un peu ri quand même. Il y a quelques semaines, j’aurais trouvé ce message saugrenu… Mais beaucoup de virus ont passé sous les ponts, et d’un coup, je me suis sentie comme un dinosaure… De mon temps, j’avais une trousse, une jolie trousse ronde bien garnie d’où débordaient des crayons de toutes sortes, des stylos 4 couleurs, une gomme rose et bleue… Chaque matin, je l’installais sur mon bureau en bois, je sortais de mon casier mon pot de colle Cléopâtre et le posais à côté dans son trou. Dès que la maîtresse avait le dos tourné, ni vue ni connue, je l’ouvrais, je le humais vite fait bien fait, ça sentait bon. Quand la maîtresse distribuait ses fameuses feuilles polycopiées, j’en respirais l’odeur d’alcool, une odeur d’école, de craie, de cour, de marelle et de rire. Quand j’oubliais mes affaires, c’était bien simple, je demandais à mon voisin. « Pssstt, t’as pas un effaceur ? » Seulement voilà… Le polycopié s’est mué en un écran tactile à l’odeur incertaine, le doigt remplace le stylo sur l’écran, la mère se substitue au voisin… Chère Maîtresse, sans hésitation aucune et pour une fois je crois que nous serons tous d’accord, c’était mieux avant… Vivement la fin des tablettes et le retour des trousses ! Il paraît que ça va venir… Je mets un cierge à Sainte-Rita…

aurelietramier peindrelapluieencouleurs @edition_marabout @hachettefr coronavirus coronaminus confinement @LJRmcad maclassealamaison parentsepuises parentsconfinés cheremaitresse chronique mamanconfinée