Chère Maîtresse,

je crois que ce confinement a vraiment bouleversé ma vie.

Chère Maîtresse, je crois que ce confinement a vraiment bouleversé ma vie.

Chère Maîtresse,

je crois que ce confinement a vraiment bouleversé ma vie… Avant, je n’avais pas de chien, et maintenant j’en ai un….

Avant, mes enfants m’embrassaient en partant à l’école, maintenant ils embrassent le chien.

Avant ils se jetaient à mon cou à la sortie de classe, maintenant ils se jettent sur le chien.

Avant ma mère me disait “Je t’embrasse” avant de raccrocher, et puis “Embrasse les enfants”, et maintenant, elle embrasse le chien.

Ah, chère maîtresse, qui l’eût cru? La vie est bien ingrate. Ben quoi, sa gueule, qu’est-ce qu’elle a sa gueule?

Je vous laisse, mais par pitié, la prochaine fois que vous me croisez, ne saluez pas le chien…