You are currently viewing JOUR 45
 
Chère Maîtresse,
Depuis qu’ils ont vu Mulan, mes enfants se passionnent pour la philosophie chinoise.

JOUR 45 Chère Maîtresse, Depuis qu’ils ont vu Mulan, mes enfants se passionnent pour la philosophie chinoise.

JOUR 45

Chère Maîtresse,
Depuis qu’ils ont vu Mulan, mes enfants se passionnent pour la philosophie chinoise. Aujourd’hui, en poussant la porte d’entrée, je me retrouve nez à nez avec un panda en peluche qui joue au cochon pendu. Je n’ose d’abord interrompre cet animal en lévitation, sans doute en pleine prière. Puis ne le voyant décidément pas bouger, je lève les yeux et découvre dans la cage d’escalier une liane de doudous, pendus les uns aux autres, depuis le 2e étage jusqu’à la sortie… Je grimpe. Lapin, hippo, renard, doudous en tous genres se tiennent par la patte dans un élan de solidarité, unis dans un même esprit, et retenus au point ultime par la queue d’un Marsupilami… Ça sent la grande évasion, le confinement arrivé à saturation… Et c’est là, chère maîtresse, que je reconnais la force de la pensée chinoise. Confucius clamait : « Une image vaut mille mots » … Plutôt que de hurler, de crier à qui mieux mieux « laissez-nous sortir », les enfants nous montrent la voie, nous rappelant au passage la philosophie de Lao Tseu : « Il faut trouver la voie ». Ma foi, mes enfants l’ont trouvée, sans même qu’on ait à leur couper la tête. Plus récemment, et tout près de la Chine, un PDG français, ayant séjourné au Japon, disait : « Il est temps de se faire la malle ». Ah maîtresse, les enfants, dans leur clairvoyance, nous montrent le chemin…Si seulement nous pouvions… De profundis clamavi ad te Libertas.

aurelietramier peindrelapluieencouleurs vousreprendrezbienunpetitchou confucius laotseu goscinny confinement coronavirus coronaminus @edition_marabout @hachettefr