You are currently viewing UNE CHRONIQUE COUP DE COEUR qui me touche profondément.

UNE CHRONIQUE COUP DE COEUR qui me touche profondément.

UNE CHRONIQUE COUP DE COEUR qui me touche profondément… En 2018, quand j’ai contacté Christelle pour lui proposer la lecture de mon premier roman, elle était déjà très connue. Pas moi. Elle a accepté sans hésiter. Je suis très touchée de voir que les chroniqueurs de la première heure m’ont de nouveau fait confiance et ont vu les progrès accomplis. MERCI!❤
jadorelalecture.com

✯ AVIS LECTURE ✯
Coup de ♥️ Une écriture particulièrement fluide pour vous permettre de plonger dans cette histoire dont vous ne sortirez pas indemne.
Ici, l’histoire nous fracasse dès les premières pages et elle parvient à nous faire émerger de ce chagrin que l’on partage avec ses personnages grâce à une plume empreinte de délicatesse. L’auteure esquisse des personnages auxquels on ne peut que s’attacher. Morgane, une jeune femme que certains pourraient qualifier de vieille fille s’ils ne creusaient pas un vernis bien trompeur. Réfugiée dans son travail à la crèche, avec une équipe qui ne la connaît pas vraiment, elle a bien dissimulé ses blessures profondes et intimes depuis fort longtemps.
.
Et la voilà du jour au lendemain en charge de son neveu et sa nièce, orphelins précocement. Elle va peu à peu apprendre à les connaître au quotidien, découvrir la vie d’une maman de substitution et tisser de nouveaux liens avec eux. C’est vraiment très émouvant.

J’ai apprécié la narration qui alterne les chapitres tantôt du point de vue de Morgane tantôt du point de vue d’Eliot.
Ce roman, c’est la reconstruction douloureuse d’une femme, son chemin vers une maternité épanouie et vers une vie professionnelle choisie et non subie. Une renaissance en somme ! Il lève le voile sur des blessures intimes, des secrets de famille. Aurélie Tramier tisse un portrait très juste de l’enfance, de la manière de se construire, d’exprimer son mal-être pour exister dans le regard des autres. L’auteure décrit aussi fort bien les relations mère-fille. Enfin évidemment le deuil reste un thème majeur du roman même s’il est en toile de fond.
.
💻 RDV sur le blog pour la chronique
@edition_marabout @hachettefr